Navigation – Plan du site

Industrial change, financial system and coherent industrial policy

Patrizio Bianchi et Sandrine Labory
p. 207-226

Résumés

Le débat sur les relations entre les secteurs financiers et non financiers de l’économie est un vieux débat. Schumpeter (1911) soutint qu’un système financier efficient et efficace a un impact positif sur la croissance économique. Récemment, ce débat a été ravivé par la crise financière, qui a révélé la croissance extraordinaire du secteur financier dans les dernières décennies, l’écart croissant entre les sphères financière et réelle de l’économie, et la financiarisation des entreprises. En fait, le secteur financier est devenu si important et réalise des profits si élevés qu’il est légitime de se demander si cette tendance n’a pas limité les changements structurels des secteurs industriels, en limitant ses ressources non seulement financières mais aussi humaines, étant donné que l’évidence est que beaucoup d’ingénieurs ont préféré travailler dans le secteur financier pour obtenir des salaires plus élevés que dans l’industrie. Pendant ce temps, les industries ont connu des changements structurels importants, impliquant la nécessité d’importants investissements à tel point qu’elles ont appelé les gouvernements à réaliser des politiques industrielles pour soutenir ces changements, conduisant à un « retour » des politiques industrielles. L’objectif de cet article est d’analyser les effets de cette financiarisation sur les secteurs industriels et les implications en termes de politiques industrielles. Ces dernières devraient comprendre des mesures qui induisent le secteur financier à se refocaliser sur l’approvisionnement des industries en ressources financières. Les politiques financières et macroéconomiques doivent être cohérentes avec les politiques industrielles de sorte que toutes les parties du système économique puissent se combiner pour s’engager sur un sentier de développement soutenable.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Evidence on the exaggerated growth of the financial sector
3. Consequences for the real sector
4. New industrial policies at the turn of the century
5. Concluding remarks

Aperçu du texte

1. Introduction

The debate on the relationship between the financial and the non-financial sectors of the economy is an old one. Schumpeter (1911) argued that an efficient and effective financial system has a positive impact on economic growth. Keynes (1930) argued in favour of the importance of the banking sector for economic growth. He suggested that bank credit “is the pavement along which production travels, and the bankers if they knew their duty, would provide the transport facilities to just the extent that is required in order that the productive powers of the community can be employed at their full capacity” (1930, II, p. 220). Keynes (1936) subsequently argued in favour of government control over investment. Robinson claimed that “where enterprise leads, finance follows” (1952, p. 86), so that financial development follows growth.

Recently this debate has experienced renewed interest after the financial crisis, which revealed the extraordinary growth of the financial sector ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrizio Bianchi et Sandrine Labory, « Industrial change, financial system and coherent industrial policy », Revue d'économie industrielle, 154 | 2016, 207-226.

Référence électronique

Patrizio Bianchi et Sandrine Labory, « Industrial change, financial system and coherent industrial policy », Revue d'économie industrielle [En ligne], 154 | 2e trimestre 2016, mis en ligne le 15 juin 2018, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://rei.revues.org/6386

Haut de page

Auteurs

Patrizio Bianchi

Department of Economics and Management, University of Ferrara

Articles du même auteur

Sandrine Labory

Department of Economics and Management, University of Ferrara

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Revue d’économie industrielle

Haut de page