Navigation – Plan du site

De la coordination au leadership : le rôle de l’animateur de cluster

From Coordination to Leadership: the Role of Cluster Facilitators
Catherine Remoussenard-Pourquier et Jean-Guillaume Ditter
p. 39-65

Résumés

L’objet de cet article est d’éclairer les fonctions et compétences de l’animateur de cluster en mobilisant des concepts et outils du management stratégique et des ressources humaines. Contrairement aux clusters « spontanés » et auto-organisés, du type district industriel italien, les dispositifs encouragés par les pouvoirs publics requièrent des mécanismes de coordination spécifiques, généralement incarnés par un « animateur », qui n’a que peu été étudié par la littérature. La théorie du leadership redonne à l’animateur toute sa place en tant qu’acteur central des clusters volontaristes, avec une triple fonction : fédérer les acteurs par la confiance, manager les connaissances et les compétences, être un leader transformationnel du changement. Nous illustrons notre réflexion par l’analyse de trois exemples de clusters belges de l’écoconstruction.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. L’animateur, « parent pauvre » de la recherche sur les clusters ?
1.1. Le cluster comme forme d’organisation territorialisée de la production
1.2. Cluster, coordination et gouvernance
1.3. Une approche par la proximité et la confiance
1.4. Quel rôle pour l’animateur de cluster ?
2. Le rôle de l’animateur éclairé par la théorie du leadership
2.1. Le leadership transformationnel
2.2. Le leadership de valorisation des compétences
2.3. Le leadership du partage des connaissances
2.4. Proposition d’un modèle de leadership de l’animateur
3. Étude empirique : les clusters éco-constructions en Belgique francophone
3.1. Études de cas
3.2. Présentation des clusters
Le Cluster Ecobuild bruxellois
Le Cluster CAP 2020
Le Cluster Ecoconstruction de Wallonie
3.3. Résultats et discussion : le leadership de l’animateur de cluster
Fédérer les acteurs par la confiance
Manager les connaissances et les compétences des acteurs
Conduire un changement transformationnel
Conclusions

Aperçu du texte

Introduction

Depuis sa redécouverte à la fin du XXsiècle, le concept de cluster est devenu pratiquement incontournable dans le champ des politiques de développement local en France et en Europe. En France, la démarche nationale de labellisation de systèmes productifs locaux lancée par la DATAR à la fin des années 1990 a été suivie d’une série d’initiatives ayant donné naissance aux Pôles d’Excellence Rurale, Pôles de Compétitivité, ou plus récemment aux grappes d’entreprises.

Ces dispositifs partent du constat que la compétitivité des entreprises – plus particulièrement des PME-PMI qui constituent l’essentiel du tissu productif français – et l’attractivité des territoires sur lesquels elles opèrent passent par la constitution de réseaux coopératifs entre acteurs locaux (entreprises, enseignement supérieur, recherche) soutenus, voire impulsés, par l’État et les collectivités territoriales. L’articulation entre ressources territoriales et interactions entre acteurs locaux induites par...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Remoussenard-Pourquier et Jean-Guillaume Ditter, « De la coordination au leadership : le rôle de l’animateur de cluster », Revue d'économie industrielle, 152 | 2015, 39-65.

Référence électronique

Catherine Remoussenard-Pourquier et Jean-Guillaume Ditter, « De la coordination au leadership : le rôle de l’animateur de cluster », Revue d'économie industrielle [En ligne], 152 | 4e trimestre 2015, mis en ligne le 15 décembre 2017, consulté le 19 septembre 2017. URL : http://rei.revues.org/6205 ; DOI : 10.4000/rei.6205

Haut de page

Droits d'auteur

© Revue d’économie industrielle

Haut de page