Navigation – Plan du site

Création des pôles de compétitivité et salaire des ingénieurs

The Creation of Competitiveness Clusters and Engineers’ Salaries
Claire Bonnard, Jean-François Giret et Philippe Lemistre
p. 11-36

Résumés

La création des pôles de compétitivité en France a permis un investissement massif dans des projets de R&D dans certains territoires. S’appuyant sur le développement de synergie entre les entreprises, les centres de recherche et les établissements de formation, ces pôles devraient favoriser une politique de ressources humaines propice à l’innovation. Notre recherche propose d’examiner l’effet de la création de ces pôles sur le salaire des diplômés des écoles d’ingénieurs. Une méthode de « différence de différence » avec appariement est utilisée pour comparer les rémunérations des jeunes diplômés avant et après la création des pôles. Les résultats montrent des effets positifs de la création des pôles sur les salaires des jeunes ingénieurs, notamment lorsqu’ils travaillent dans la R&D.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Revue de la littérature
2. Des données et des méthodes pour saisir les effets salariaux « Pôles et/ou R&D »
2.1. Deux enquêtes auprès des jeunes avant et après la mise en place des pôles
Construction de la variable pôle de compétitivité : exemple Systematic
2.2. Mesurer l’effet de création du pôle sur le salaire des ingénieurs
2.3. Évaluer l’effet spécifique de l’activité R&D
3. Un avantage salarial au sein des pôles compétitivité : plutôt pour les ingénieurs de la R&D et les jeunes formés sur place ?
3.1. Un effet positif sur le salaire de la labellisation des pôles de compétitivité…
3.2. …particulièrement marqué pour les ingénieurs de la R&D…
3.3. …et expliqué en partie par les relations antérieures avec l’employeur
3.4. Pôle de compétitivité et mobilité géographique
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Centrés sur un territoire, les pôles de compétitivité, depuis leur création en 2004, ont pour objectif de créer des synergies entre des entreprises, des centres de recherche et des organismes de formation. Ces coopérations locales sont alors susceptibles de favoriser la compétitivité de projets innovants disposant d’une masse critique nécessaire pour une visibilité internationale (Retour, 2009). Il est fait souvent référence aux travaux de Porter sur les clusters pour justifier l’existence de ces pôles : les pouvoirs publics devant favoriser la concentration de compétences plus ou moins spécifiques dans certains territoires. En France, les recherches sur les relations localisées et notamment les contrats entre entreprises privées et universités ont fait l’objet de plusieurs travaux (Grossetti, 2000 ; Torre, 2006). En revanche, peu de travaux se sont focalisés sur les débuts de carrière des jeunes diplômés issus de ces clusters. Or, comme le souligne Grossetti (1990), l’e...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claire Bonnard, Jean-François Giret et Philippe Lemistre, « Création des pôles de compétitivité et salaire des ingénieurs », Revue d'économie industrielle, 151 | 2015, 11-36.

Référence électronique

Claire Bonnard, Jean-François Giret et Philippe Lemistre, « Création des pôles de compétitivité et salaire des ingénieurs », Revue d'économie industrielle [En ligne], 151 | 3e trimestre 2015, mis en ligne le 30 septembre 2017, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://rei.revues.org/6151 ; DOI : 10.4000/rei.6151

Haut de page

Auteurs

Claire Bonnard

CLERSÉ, Université de Lille 1, CNRS et IREDU, Université de Bourgogne Franche-Comté

Articles du même auteur

Jean-François Giret

IREDU, Université de Bourgogne Franche-Comté et CEREQ

Articles du même auteur

Philippe Lemistre

CEREQ et CERTOP, Université Toulouse 2 et CNRS

Haut de page

Droits d'auteur

© Revue d’économie industrielle

Haut de page