Navigation – Plan du site

Stratégie industrielle pour un écosystème en émergence : le cas de la mobilité 2.0, décarbonée, intermodale et collaborative

Carole Donada et Guy Fournier
p. 317-348

Résumés

L’industrie automobile traditionnelle subit la triple pression de l’évolution géographique des zones de marchés, des changements socio-culturels des consommateurs et des politiques publiques en faveur du développement durable. Les demandes ne s’orientent plus uniquement vers l’achat particulier d’un produit automobile, mais vers l’usage d’une mobilité moins coûteuse, 2.0, décarbonée, intermodale et collaborative. Dans ce contexte en rupture, nous nous interrogeons sur la capacité d’adaptation organisationnelle et stratégique des entreprises qui constituent l’industrie automobile actuelle. En référence à d’autres secteurs qui ont connu des évolutions radicales de leurs business modèles, nous proposons une approche organisationnelle basée sur l’identification d’écosystèmes d’affaires et la mise en œuvre de stratégies de façonnage.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Une industrie en émergence
1.1. Les demandes évoluent
1.1.1. L’évolution géographique des zones de marchés
1.1.2. L’évolution socio-économique
1.1.3. L’évolution des demandes institutionnelles
1.2. La nécessaire adaptation de l’offre
1.2.1. L’adaptation des stratégies industrielles
1.2.2. Des adaptations sur la chaîne de valeur
2. Un nouveau cadre organisationnel et stratégique
2.1. Les organisations en écosystèmes d’affaires
2.2. Les écosystèmes d’affaires en pratique
2.3. Les étapes d’une stratégie de façonnage
2.4. Les possibles stratégies de façonnage dans la nouvelle filière de mobilité
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Depuis un siècle, le paradigme technico-économique de l’industrie automobile est fondé sur l’accessibilité des énergies fossiles, l’acceptation des niveaux de CO2 élevés qui autorise les moteurs à combustion classique et un système de mobilité individuelle basée sur la propriété d’un véhicule particulier. Toutefois, la raréfaction des matières premières, la sensibilisation écologique, les nouveaux comportements de consommation collaborative, le kuruma banare – démotorisation en japonais –, l’urbanisation croissante et beaucoup d’autres facteurs socio-économiques vont radicalement transformer les comportements individuels en matière de mobilité ainsi que les modèles productifs des entreprises automobiles. Ces transformations sont autant d’opportunités pour l’émergence d’une nouvelle industrie centrée sur la mobilité 2.0, décarbonée, intermodale et collaborative (mobilité 2.0).

Les départements de R&D ou de marketing prospectif des constructeurs automobiles travaillent tous...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Carole Donada et Guy Fournier, « Stratégie industrielle pour un écosystème en émergence : le cas de la mobilité 2.0, décarbonée, intermodale et collaborative », Revue d'économie industrielle, 148 | 2014, 317-348.

Référence électronique

Carole Donada et Guy Fournier, « Stratégie industrielle pour un écosystème en émergence : le cas de la mobilité 2.0, décarbonée, intermodale et collaborative », Revue d'économie industrielle [En ligne], 148 | 4e trimestre 2014, mis en ligne le 30 décembre 2016, consulté le 22 juillet 2017. URL : http://rei.revues.org/6016 ; DOI : 10.4000/rei.6016

Haut de page

Auteurs

Carole Donada

ESSEC Business School

Guy Fournier

Pforzheim University

Haut de page

Droits d'auteur

© Revue d’économie industrielle

Haut de page