Navigation – Plan du site

Design des marchés d’électricité pour l’intégration des renouvelables

Arthur Henriot et Jean-Michel Glachant
p. 31-53

Résumés

Cet article analyse l’impact de l’intégration des renouvelables dans les marchés de l’électricité en Europe. La nature de ce problème d’efficacité économique est analysée à la lueur des contributions existantes dans la littérature. Les éventuels obstacles à un fonctionnement sous des règles de marché communes à tous les producteurs sont exposés en tenant compte des différences fondamentales entre producteurs traditionnels et renouvelables. L’article s’intéresse ensuite aux différents outils proposés pour assurer le fonctionnement du marché dans un contexte de faible prévisibilité et de variabilité de la production des renouvelables. Les solutions suivantes sont examinées : unités de temps plus précises, nouvelles limites aux prix de gros, meilleure articulation de la séquence de marchés d’ajustement, introduction de mécanismes de rémunération de capacité. Nous nous intéressons également à la redéfinition de l’espace, depuis la tarification nodale jusqu’à la possible émergence d’une multitude de marchés locaux.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. La notion d’intégration des renouvelables
2.1. L’intégration des renouvelables comme problème d’efficacité économique
2.2. Une question de maturité technologique ?
2.2.1. Les caractéristiques fondamentales des renouvelables sont-elles un obstacle à leur intégration ?
3. Dimension temporelle : la rémunération des ressources flexibles
3.1. Une évolution des produits échangés est nécessaire
3.1.1. Unités de temps
3.1.2. Limites des prix
3.2. Assurer la cohérence de la séquence de marchés
3.2.1. L’importance cruciale des marchés d’ajustement
3.2.2. Assurer la cohérence des marchés journaliers avec les marchés d’ajustement
3.3. Les mécanismes de capacités comme réponse aux besoins de flexibilité
4. Redéfinir l’espace
4.1. Dimension spatiale
4.2. Vers une gestion du réseau au niveau local ?
4.2.1. Extension du paradigme historique de production centralisée
4.2.2. Un nouveau paradigme fondé sur une gestion du système au niveau local
5. Conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction

Les marchés de l’électricité européens n’ont pas été conçus pour une quantité importante de sources d’énergie renouvelable intermittentes. Ces marchés sont aujourd’hui confrontés à deux problématiques, regroupées sous le terme d’« intégration des renouvelables ».

D’une part, le développement des renouvelables, qui ont bénéficié d’un soutien public très fort, est tel qu’elles ne peuvent aujourd’hui être cantonnées à un rôle passif à la marge du système électrique. En Allemagne, cela a par exemple conduit à des situations où les consommateurs sont exposés à des factures de plus en plus importantes tandis que les prix de gros ne cessent de baisser et que les centrales thermiques n’atteignent pas leur seuil de rentabilité. Les investissements à venir devront donc se faire dans un cadre moins isolé des réalités du marché. Toutefois, les règles de marchés qui ont été mises en place pour coordonner les investissements et le fonctionnement des centrales programmables ne corres...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Arthur Henriot et Jean-Michel Glachant, « Design des marchés d’électricité pour l’intégration des renouvelables », Revue d'économie industrielle, 148 | 2014, 31-53.

Référence électronique

Arthur Henriot et Jean-Michel Glachant, « Design des marchés d’électricité pour l’intégration des renouvelables », Revue d'économie industrielle [En ligne], 148 | 4e trimestre 2014, mis en ligne le 30 décembre 2016, consulté le 25 novembre 2017. URL : http://rei.revues.org/5919 ; DOI : 10.4000/rei.5919

Haut de page

Auteurs

Arthur Henriot

Florence School of Regulation, European University Institute
arthur.henriot@eui.eu

Jean-Michel Glachant

Directeur de la Florence School of Regulation, titulaire de la chaire Loyola de Palacio, European University Institute

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Revue d’économie industrielle

Haut de page