Navigation – Plan du site

Reshoring: Opportunities and Limits for Manufacturing in the UK – the case of the Auto Sector

David Bailey et Lisa De Propris
p. 45-61

Résumés

Ces dernières années, l’offshoring et l’outsourcing ont transformé les secteurs nationaux de l’automobile en des réseaux mondiaux de design, de production et de distribution, à travers des chaînes globales de valeur coordonnées par les constructeurs. Alors que les activités manufacturières tendaient à être délocalisées dans les pays à bas coût de main-d’œuvre en Asie, en Afrique et en Amérique Latine, les fonctions de design, de R&D et du développement des produits sont restées principalement ancrées dans les pays d’origine, aux coûts élevés et à forte intensité de connaissances (excepté quelques activités de design spécifiques aux marchés finaux). Très récemment les faiblesses et risques de ces chaînes globales de valeur ont été mis en évidence, impliquant leur redéfinition et des mouvements inverses de « reshoring » dans les pays d’origine. La combinaison d’un taux de change plus compétitif (en dépit de l’appréciation de la livre Sterling), de coûts de transport plus élevés, de salaires croissants dans des zones clés de la Chine, et la nécessaire résilience des chaînes de fournisseurs ont contribué à une révision des fondamentaux des modèles d’affaire. La question de la relocalisation des chaînes d’approvisionnement est aussi liée à l’importance croissante des services dans les activités manufacturières, y compris l’automobile, et se traduit par celle de la mise en place d’un modèle hybride combinant les activités manufacturières et les services. Ce processus a néanmoins des limites qui soulèvent des questions importantes sur le rôle de la politique industrielle.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Homeward bound?
2.1. US Experience and Debates
2.2. UK Experience and Debates
3. The automotive global value chian
3.1. Long-term Trends: Offshoring and Outsourcing
3.2. Recent shifts – Towards Reshoring?
4. Conclusions

Aperçu du texte

1. Introduction

In recent years, ‘offshoring’ and ‘outsourcing’ have transformed fundamentally nationally based auto sectors into global networks of design, production and distribution across the global value chains coordinated by the major automotive Original Equipment Manufacturers (OEMs). As manufacturing activities tended to be shifted to low-labour cost locations in Asia, Africa and Latin America, high-end design, R&D, product development have stayed anchored mostly to high-cost and high knowledge-intensive home economy locations (perhaps with the except of some design and styling activities which are often located in major end markets around the world).

However, very recently the weaknesses of and risks inherent in such global value chains (GVCs) have been exposed, triggering attempts to rethink their nature and also raising possibilities to reshore some manufacturing activities to ‘home’ countries. A combination of a more competitive exchange rate (despite the very recent appre...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

David Bailey et Lisa De Propris, « Reshoring: Opportunities and Limits for Manufacturing in the UK – the case of the Auto Sector », Revue d'économie industrielle, 145 | 2014, 45-61.

Référence électronique

David Bailey et Lisa De Propris, « Reshoring: Opportunities and Limits for Manufacturing in the UK – the case of the Auto Sector », Revue d'économie industrielle [En ligne], 145 | 1er trimestre 2014, mis en ligne le 15 mars 2016, consulté le 29 mars 2017. URL : http://rei.revues.org/5732 ; DOI : 10.4000/rei.5732

Haut de page

Auteurs

David Bailey

Aston Business School
d.bailey@aston.ac.uk

Lisa De Propris

Birmingham Business School
l.depropris@bham.ac.uk

Haut de page

Droits d'auteur

© Revue d’économie industrielle

Haut de page