Navigation – Plan du site

Comment la production modulaire transforme l’industrie automobile

Vincent Frigant et Bernard Jullien
p. 11-44

Résumés

L’objectif de cet article est d’expliquer pourquoi et comment le développement d’une architecture produit modulaire transforme l’organisation des industries. À partir de l’exemple de l’automobile, nous montrons que la mise en modularité du design du produit est venue impacter la trajectoire de l’industrie chez les constructeurs (mouvement de désintégration verticale, réorganisations internes), chez les preneurs d’ordres (émergence d’une nouvelle classe d’équipementiers) et à l’inter-firmes (nouvelles formes de relations verticales et division internationale du travail). Les restructurations de l’industrie automobile ces dernières années sont ainsi reliées à la modification endogène des caractéristiques techniques des produits, ce qui au niveau théorique vient étayer l’hypothèse miroir développée par Colfer et Baldwin. Dans la dernière partie, nous expliquons qu’une nouvelle période modulaire est en cours d’ouverture chez certains constructeurs et nous évaluons de manière critique la portée de cette nouvelle phase.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Architecture modulaire : principes et appropriation dans l’automobile
2.1. Gestion de la complexité et quasi-décomposabilité
2.2. De l’approfondissement de la division du travail au recentrage de la firme architecte
2.3. La mise en modularité de l’automobile : l’imperfection d’une architecture modulaire en cours de modularisation
2.4. Les transformations des architectures organisationnelles chez les constructeurs
3. La transformation de l’architecture industrielle
3.1. La transformation de l’objet échangé et l’émergence des mega-suppliers
3.2. Recomposition géographique des chaînes d’approvisionnement et division internationale du travail
4. Dialectique des enjeux stratégiques de la modularisation chez les constructeurs
4.1. Recherche voiture modulaire mondiale (désespérément)
4.2. Les limites intrinsèques de la plate-forme modulaire mondiale
5. Conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction

Depuis la fin des années 1990, l’industrie automobile s’est engagée dans un processus de mise en modularité des produits qu’elle réalise : voitures particulières et véhicules utilitaires légers. Définie pour l’instant de manière générale, la modularité relève d’une règle de conception (design) visant à concevoir l’architecture d’un produit en une série de sous-systèmes hiérarchiquement emboîtés, reliés les uns aux autres par des interfaces, physiques et informationnelles, stabilisées et le moins nombreuses possibles. L’objectif premier d’une telle architecture est de réduire la complexité systémique (Simon, 1962) et, à ce titre, elle a d’abord attiré l’attention des ingénieurs d’autant plus intéressés par ces principes que le progrès technologique conduit à sophistiquer les produits et surtout à intégrer des technologies de nature différente dans un même produit final (par exemple dans l’automobile croisement des technologies mécanique et électronique).

Toutefois, la p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Frigant et Bernard Jullien, « Comment la production modulaire transforme l’industrie automobile », Revue d'économie industrielle, 145 | 2014, 11-44.

Référence électronique

Vincent Frigant et Bernard Jullien, « Comment la production modulaire transforme l’industrie automobile », Revue d'économie industrielle [En ligne], 145 | 1er trimestre 2014, mis en ligne le 15 mars 2016, consulté le 29 mars 2017. URL : http://rei.revues.org/5721 ; DOI : 10.4000/rei.5721

Haut de page

Auteurs

Vincent Frigant

GREThA UMR CNRS 5113, Université de Bordeaux

Articles du même auteur

Bernard Jullien

GERPISA-ENS Cachan

Haut de page

Droits d'auteur

© Revue d’économie industrielle

Haut de page