Navigation – Plan du site

Responsabilité sociale inter-firmes, coordination et régulation de la firme-réseau multinationale : une analyse économique

Bernard Baudry et Virgile Chassagnon
p. 43-64

Résumés

Nous analysons dans ce texte la question de la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE), en nous limitant au seul point de vue des relations inter-firmes. Ce type de « responsabilités sociales inter-firmes » (RSIF) se traduit par la mise en place de nombreux dispositifs institutionnels de coordination (labels, codes, accords, certificats, etc.). L’objet de cet article est de s’intéresser à la question de la portée normative de ce principe de régulation à partir de deux mécanismes, les codes de conduite et les normes ISO, sous le prisme de l’analyse économique, en s’interrogeant sur leur logique et leur efficacité. On montre alors que si ces deux mécanismes visent à faciliter la coordination inter-firmes et à remédier aux externalités négatives produites par les fournisseurs en matière sociale et environnementale, ils doivent être différenciés sur plusieurs points. Nous nous intéressons ainsi à l’impact normatif de ces dispositifs institutionnels sur le modèle de gouvernance et de régulation de la firme-réseau multinationale.

Haut de page

Notes de l'auteur

Les auteurs remercient les deux rapporteurs anonymes ainsi que les éditeurs de la revue pour leurs précieuses remarques et suggestions.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Introduction
I. — Les mécanismes de coordination de type RSIF : éléments explicatifs et clarification théorique
1.1. Pourquoi des mécanismes de coordination de type RSIF ?
1.2. RSE et coordination inter-firmes : contrôle et instrumentation
1.3. Les mécanismes de coordination RSIF : une clarification
II. — Codes de conduite vs normes iso : une analyse économique de la RSIF
2.1. La question de l’application des codes
2.2. Les avantages théoriques des normes internationales
2.3. La légitimité institutionnelle de la RSIF
2.4. Dispositifs de RSIF et théorie du signal : l’« incomplétude » des normes internationales
III. — Conclusion. La RSIF : une nouvelle forme de régulation ?

Aperçu du texte

Introduction

La thématique de la responsabilité sociale de l’entreprise fait depuis plusieurs années l’objet de travaux soutenus dans diverses disciplines. À la différence des sciences de gestion, la science économique s’est peu intéressée à la question de la responsabilité sociale des firmes. Si l’on trouve le terme dans des travaux très connus (voir, par exemple, Arrow, 1974 ; Jensen et Meckling, 1976), cette notion n’est jamais développée ou argumentée, simplement mentionnée. Curieusement, alors qu’une des références centrales sur la responsabilité sociale de l’entreprise (désormais RSE) est un économiste, et non des moindres, puisqu’il s’agit de Friedman (1971), la discipline économique est largement minoritaire dans les débats académiques. Ceci dit, ce paradoxe n’est en fait qu’apparent puisque, d’une certaine manière, Friedman a de manière magistrale clos le débat à l’intérieur, même de la discipline économique. Dans un même papier de 1970 pour le New York Times, Friedman titra...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Baudry et Virgile Chassagnon, « Responsabilité sociale inter-firmes, coordination et régulation de la firme-réseau multinationale : une analyse économique », Revue d'économie industrielle, 137 | 2012, 43-64.

Référence électronique

Bernard Baudry et Virgile Chassagnon, « Responsabilité sociale inter-firmes, coordination et régulation de la firme-réseau multinationale : une analyse économique », Revue d'économie industrielle [En ligne], 137 | 1er trimeste 2012, mis en ligne le 15 janvier 2014, consulté le 17 avril 2014. URL : http://rei.revues.org/5286

Haut de page

Auteurs

Bernard Baudry

Université de Lyon, TRIANGLE (CNRS, UMR 5206)

Articles du même auteur

Virgile Chassagnon

ESDES École de management – Université Catholique de Lyon, GREDEG

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Revue d’économie industrielle

Haut de page