Navigation – Plan du site
Ouvrages reçus

Ouvrages reçus

p. 129-130

Texte intégral

Gabor Maksay, Yves Pigneur, « Modéliser par l’exemple. Pratique des tableurs et des bases de données », Presses Polytechniques et Universitaires Romandes (PPUR), Lausanne, 2008

1L’utilisation des tableurs et des gestionnaires de bases de données est aujourd’hui courante. Au-delà de l’utilisation simple qui en est souvent faite, les tableurs peuvent se révéler des outils performants permettant de résoudre de nombreux problèmes. C’est afin d’aider le lecteur à maîtriser ces outils que les auteurs ont conçu cet ouvrage. Chaque chapitre de ce manuel très didactique présente, à partir d’un exemple concret, un concept théorique, une technique de modélisation et développe l’usage d’un outil informatique particulier. Une démarche de conception est proposée dans l’esprit d’une informatique d’aide à la décision. Les connaissances nécessaires à la résolution de problèmes pratiques sont présentées de manière progressive, et un site web comportant de nombreux exercices corrigés et interactifs est à disposition du lecteur afin qu’il valide ses connaissances. Il ne faut pas attendre de ce manuel des clefs pour résoudre des problèmes statistiques complexes ou des problèmes économétriques à partir des tableurs, mais bien plus l’acquisition des connaissances de bases pour construire et exploiter intelligemment des bases de données, étape préalable indispensable à l’analyse.

Bernard GUILHON, Sandra MONTCHAUD, « Le capital-risque, mécanisme de financement de l’innovation », Hermes sciences, Lavoisier, Paris, 2008

2Dans un contexte économique caractérisé par la concurrence et la mondialisation, les entreprises se doivent d’être innovantes. Proposant un mode de financement pour les entreprises naissantes, l’industrie du capital-risque joue un rôle primordial dans cette recherche de l’innovation. Le capital-risque est désormais au cœur de la dynamique technologique et industrielle de nos sociétés.

3Cet ouvrage analyse la constitution progressive de cette nouvelle forme de financement de l’innovation. Après un rappel historique de la naissance de ce mécanisme de financement, dans un premier chapitre, l’ouvrage analyse les caractéristiques essentielles du capital-risque, en particulier au regard des problèmes liés à la connaissance, à la division du travail cognitif et à la spécificité des risques associés. Le chapitre 3 analyse la fonction d’intermédiation accomplie par le capital-risque et le dernier chapitre propose une analyse empirique des déterminants du capital-risque en Europe. Un ouvrage intéressant, dans le contexte actuel.

Patrice Noailles, Serge Chambaud, « L’innovation, valeur, économie, gestion », Éditions Eska, Paris 2008

4Hors des sentiers battus, n’hésitant pas à faire appel à la psychologie, l’histoire ou la sociologie, ce livre tente de définir une nouvelle approche de l’innovation. Utilisant de nombreux exemples pris dans l’histoire et l’actualité, les auteurs proposent d’oublier l’ancienne conception de l’innovation (un processus rationnel de maximisation de la satisfaction des clients) et de traiter l’innovation comme une création économique complexe organisée par un innovateur, justifiée par une amélioration globale de l’efficacité du fonctionnement économique de la société qu’ils dénomment « valeur d’innovation ».

5Comment rassembler en une seule approche l’avantage concurrentiel de Michael Porter, le surplus marxiste et l’effet d’expérience du Boston Consulting Croup ? C’est l’un des défis de cet ouvrage qui tente de rassembler la gestion et l’économie de l’innovation dans une approche unifiée.

Panos M. Pardalos, Don Grundel, Robert A. Murphey, Oleg Prokopyev (Edited by), « Cooperative Networks : Control and Optimization, New Dimensions in Networks Series », Edward Elgar, Cheltenham, 2008

6Les réseaux coopératifs ont fait l’objet de nombreux travaux de recherche ces dernières années à cause de leur présence dans les champs de la biologie, de l’économie, mais aussi à cause de leurs applications directes dans de nombreux domaines comme les communications, la robotique, les sciences militaires. Ce volume collectif reflète la fertilisation croisée d’idées issues de très nombreuses disciplines de l’ingénierie. Si les bénéfices des réseaux en général ont été reconnus depuis longtemps, l’idée de réseaux coopératifs a de nombreuses applications nouvelles. Les thèmes abordés dans cet ouvrage sont nombreux (17 articles, des réseaux de véhicules autonomes dans des environnements incertains à l’analyse des systèmes complexes). Il s’adresse aux chercheurs intéressés par l’optimisation, l’informatique, l’ingénierie, mais aussi les sciences sociales.

Mari Jose Aranguren Querejeta, Cristina Iturrioz Landart, James R. Wilson (Edited by), « Networks, Governance and Economic Development Bridging Disciplinary Frontiers », Edward Elgar, Cheltenham, 2008

7L’analyse de la gouvernance des réseaux est essentielle à la compréhension du développement économique dans les territoires et à la consolidation de leurs positions dans les systèmes de production globaux. En entreprenant cette analyse, l’ouvrage établit des ponts entre différentes disciplines, en incorporant différentes perspectives théoriques et empiriques dans la signification et le rôle des territoires, du développement économique et des différentes formes de réseaux et de gouvernance. L’ouvrage rassemble beaucoup des différents chercheurs ayant contribué à la formation du champ en Europe à travers leurs interactions dans l’European Science Foundation. L’ouvrage comprend deux parties, une première partie sur les analyses théoriques des réseaux, de la gouvernance et du développement économique. La seconde partie, très riche, est empirique, et appréhende de nombreux terrains d’application, de l’Irlande à la Chine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Ouvrages reçus », Revue d'économie industrielle, 125 | 2009, 129-130.

Référence électronique

« Ouvrages reçus », Revue d'économie industrielle [En ligne], 125 | 1er trimestre 2009, mis en ligne le 15 mai 2011, consulté le 26 juillet 2017. URL : http://rei.revues.org/3960

Haut de page

Droits d'auteur

© Revue d’économie industrielle

Haut de page